Séminaire « L’objet comme source » (Musée national de l’Histoire de l’immigration)

> Bonjour, > > > Dans le cadre du séminaire « L’objet comme source. Ecrire l’histoire > de l’immigration au musée », nous aurons le plaisir de recevoir le 29 février 2024, (10h30-12h30, Atelier 2 du Musée national de l’Histoire > de l’immigration, Métro Porte Dorée). Jim Harris, *Teaching curator, Ashmolean Museum, Oxford University* Il interviendra sur le thème suivant : *Agile Objects: collaborative, interdisciplinary, democratic learning at the Ashmolean Museum, Oxford.* > > > *Les personnes intéressées peuvent s’inscrire au lien suivant (inscription > obligatoire*): Séminaire de la recherche 2023-2024 Billets, Le jeu 29 févr. > 2024 à 10:30 | Eventbrite > < www.eventbrite.fr/e/billets-seminaire-de-la-recherche-2023-2024-823942954557?aff=oddtdtcreator > > > Le programme complet du séminaire est disponible au lien suivant : > L’objet comme source. > Écrire l’histoire des migrations au Musée | Musée de l’histoire > de l’immigration (histoire-immigration.fr) > < www.histoire-immigration.fr/programmation/colloques-et-seminaires/l-objet-comme-source-ecrire-l-histoire-des-migrations-au-musee > > > > *Prochain séminaire au musée *: le 15 Mars à 10h30. > > Nous recevrons *Anna Colin-Lebedev* (MCF de science politique, Université > Paris Nanterre/ISP) : « Ramener un souvenir de guerre, exposer un souvenir > de guerre, utiliser un souvenir de guerre. L’objet comme support de mémoire > des vétérans de la guerre soviétique en Afghanistan. » > > > Avec nos excuses pour les doublons éventuels. > > > Bien à vous, > > Annabelle Allouch et Marianne Amar. > > > *Résumé de l’intervention:* > > Apprendre au musée, c’est inévitablement l’expérience d’une lecture des > collections telles qu’elles ont été élaborées par les conservateurs et des > équipes chargées de la conservation et de la valorisation du patrimoine. > > En cela, le musée fournit à ses publics une loupe par laquelle les objets > sont vus et appréhendés, tout en laissant les spectateurs à leur > émerveillement, mais aussi à leur travail de réception et de circulation > entre les objets et la manière dont ces derniers sont mis en valeur par les > dispositifs muséographiques et scénographiques. > > Depuis dix ans, l’Ashmolean Museum de l’Université d’Oxford a mené une > expérimentation qui vise à promouvoir l’organisation de cours de licence et > de master *in situ*, en complétant la lecture muséographique traditionnelle > par celle des enseignants-chercheurs. Selon ce modèle d’apprentissage > universitaire, les interactions avec les objets sont organisées pour des > groupes restreints d’étudiants, et la problématique de l’objet est ajustée > aux besoins des enseignants et de leurs étudiants, selon leur discipline. > > Lors de cette séance, le Dr Jim Harris présentera les mécanismes de ce mode > d’enseignement et de recherche à partir de son expérience de *Teaching > Curator* à l’Ashmolean. Il reviendra en particulier sur l’importance du > musée en démocratie, et sur la production d’un savoir plus centré > sur l’étudiant et le chercheur.